Chro68 :

Bugatti 57S Atlantic 1936 sn57473 version originale.

57473 est la troisième Atlantic commandé à l'usine, et fut livrée en Décembre 1936 à Jacques Holzschuch dans sa livrée noire. Le printemps suivant, la voiture fut montrée au concours d'élégance à Nice (France). En 1939, la carrosserie a été modifiée, par Figoni & Falaschi dit-on. Un compresseur est également monté. En 1952, cette Bugatti a été acquise par Marguerite Schneider pour son amant René Chatard. Trois ans plus tard Chatard et une de ses maîtresses ont été tragiquement tués quand un train a percuté l'Atlantic sur un passage à niveau non gardé. L’auto quasi détruite fut conservée dans un entrepôt pendant presque une dizaine d’années avant d’être restituée à Mme Schneider qui l’a immédiatement vendue à un marchand de ferraille à Gien, qui lui-même l'a revendue peu après à un jeune enthousiaste Bugatti, Paul-Andre Berson. A cette époque, l'Atlantic était déjà un objet de collection précieux, aussi Berson se mit à ressusciter 57473. On ne sait pas à quel point l'épave était récupérable, mais finalement il est devenu clair que Berson l’a très peu utilisé pour sa ' nouvelle 'Atlantic. Dix années furent nécessaires pour compléter la voiture vendue presque immédiatement au collectionneur français Nicolas Seydoux, tandis que Berson conserva les restes avec l'idée de construire une autre l'Atlantic dans l'avenir. Seydoux conserva l'Atlantic ressuscitée plusieurs décennies et l’a régulièrement montrée lors d'événements à travers l'Europe, puis l’a finalement vendue au propriétaire actuel par un courtier suisse Lukas Hüni vers 2006. Les restes de l’auto en possession de Paul-Andre Berson ont également été acquis par le même acheteur. Les deux ont été réunis dans l'atelier de Paul Russell avec la demande de mettre autant de pièces d'origine de 57473 dans la voiture construite par Berson. La voiture de Seydoux a été dépouillée et sur un nouveau cadre en bois tous les pièces survivantes de carrosserie d’origine ont été montées : une grande partie du côté gauche de la voiture, des parties du toit, le tableau de bord et le capot moteur. Le carter d'origine a été utilisé pour reconstruire le moteur. Le but était de restaurer la voiture dans sa configuration 1955, avec les modifications effectuées par Figoni & Falaschi. La voiture a été peinte en gris correct qui a été découvert sur les panneaux survivants et les couleurs intérieures ont été choisies sur la base d'un morceau de cuir sur le tableau de bord d'origine. L'auto finie a été montrée au monde en 2010 sur la pelouse de Pebble Beach. Son authenticité discutée et faisant polémique, elle ne participa pas au concours, mais on ne peut que féliciter Russel pour le travail formidable accompli afin de faire revivre une des plus belles créations de la marque.
Contact]           EMC             Evrat Miniatures            Christian_Gouel]             Chromes            Ilario]              Luxcar            Nickel]             Pantheon              SLM_4